AVIGNON S’ENGAGE POUR LE CLIMAT

AVIGNON S’ENGAGE POUR LE CLIMAT

La question du climat a pris une place préoccupante ces dernière années. Depuis six ans, la ville d’Avignon œuvre activement à la mise en place de divers moyens pour limiter le réchauffement climatique. À travers la création de voies cyclables, la végétalisation des cours de récréation et des parcs ou encore le développement des circuits courts pour l’agriculture. Une phase de transition indispensable visant à préparer la ville de demain en s’appuyant sur les trois piliers du développement durable : lutte contre le changement climatique; protection de l’atmosphère et de la santé; préservation de la biodiversité et épanouissement de la population. Pour 2021, l’implication de la ville dans les questions environnementales s’accentue. L’objectif est de réduire davantage l’émission de gaz à effet de serre (déjà en baisse de 41% depuis 2014) ainsi que d’éviter à tout prix l’artificialisation de la ville. 

L’enjeu majeur étant de sensibiliser et d’impliquer la population au développement écologique de la ville. Dans cette optique, plusieurs dispositifs sont mis en place pour permettre aux habitants d’Avignon de participer au Plan Local. Du 6 mars à fin mai, une plateforme de concertation citoyenne sera mise à disposition sur le site Avignon.fr. Un questionnaire y sera proposé ainsi que la possibilité de laisser vos suggestions. Les réponses seront analysées durant l’été afin de nourrir le Plan Climat. Une phase de concertation est prévue à la rentrée en septembre. Elle se déroulera autour d’ateliers thématiques et concernera les instances citoyennes, conseils de quartier, conseils de la vie associative, Conseil Municipal des Enfants. Enfin le Plan Climat sera finalisé de novembre à décembre afin d’être présenté au conseil municipal à la fin de l’année. 

Également en cours, le développement du « Plan zéro transit, zéro degré », soumis au vote du conseil le 6 mars prochain. Les enjeux sont multiples: 

Diminution de la circulation, en particulier le transit des poids lourds. Déplacements plus simples, apaisés et sécurisés. Le développement des modes doux et mobilités alternatives respectueuses de l’environnement. De nouvelles solutions de stationnement ainsi que l’élaboration d’un plan local de circulation pour chaque quartier. Les transports en commun sont aussi une préoccupation centrale. L’amélioration de l’offre: tarif, fréquence, développement du réseau, devrait être abordée dans les prochains mois. 

Enfin, la mise en place de « la Charte de L’Arbre », ayant pour but de protéger et developper les espaces verts de la ville. Elle consiste à la création d’îlots de fraîcheur de proximité ainsi que la sensibilisation des plus jeunes à l’importance de la végétation dans la ville. Elle permettra la conception de nouveaux espaces naturels dans le respect de ceux déjà existants. 

 


Victoria

Copyright© 2021 RAJE. Tous droits réservés.